Diplômes

MBA

Le Master of Business Administration (MBA) est la formation internationale de plus haut niveau existant en matière de gestion d’entreprise. Petit point général pour mieux en appréhender les caractéristiques principales.

Le MBA : tour d’horizon

Historiquement généraliste (même si se développent aujourd’hui des MBA spécialisés), cette formation vise principalement à apporter à des participants au profil technique (commerciaux, juristes, ingénieurs, scientifiques, etc.) des compétences en management et une vision globale de l’entreprise, afin de favoriser leur accès à des postes de direction.

Y sont donc approfondies toutes les compétences managériales : gestioncomptabilitéfiscalitédroitfinancelanguesetc., le tout dans un contexte de multilinguisme et de multiculturalisme.

Quel que soit le lieu d’apprentissage, les enseignements s’y font, pour la plupart, en anglais, les étudiants comme les équipes d’enseignants représentant diverses nationalités. Par essence international, le diplôme a ainsi acquis, dans un contexte de mondialisation de l’économie, une très forte notoriété. Il intéresse notamment les entreprises en quête de cadres capables de s’adapter aux différents marchés mondiaux.

 

MBA : Attention aux appellations !

 

Il convient de bien distinguer les véritables MBA des appellations « MBA » attribuées à des diplômes qui devraient, en réalité, s’appeler « Master ».

Tandis que le MBA est supposé être réservé à des personnes justifiant déjà d’une certaine expérience professionnelle, certaines écoles utilisent en effet cette appellation (non protégée) afin d’apporter une teinte « internationale » à une formation destinée à des étudiants de niveau bac + 4 ou bac + 5 sans expérience.

Ce sigle sert également, dans certains cas, à mettre en avant un cursus auquel la Conférence des grandes écoles n’a pas attribué le label de « Mastère spécialisé »…

 

A qui s’adressent les MBA ?

Né aux Etats-Unis dans les Business Schools, le MBA était initialement destiné aux ingénieurs désireux d’accéder à des fonctions d’encadrement. Il s’adresse aujourd’hui à toutes personnes justifiant d’un profil technique (commerciaux, juristes, ingénieurs, scientifiques, etc.) et souhaitant faire évoluer ou relancer leur carrière. Leur double-compétence (technique et managériale) pourrait bien, après un MBA, valoir cher sur le marché de l’emploi…

Profils techniques justifiant d’au moins 3 ans d’expérience professionnelle

L’idée est donc bien, en général, d’ouvrir des postes d’encadrement à des personnes ayant une toute autre formation initiale. Et cela, uniquement après quelques années (au moins 3 ans) d’expérience professionnelle dans leur domaine.

Fondée en particulier sur un échange d’expériences, la formation MBA présente en effet peu d’intérêt pour un étudiant tout juste titulaire de son diplôme… qui ne sera d’ailleurs, dans la plupart des cas, pas admis à la suivre.

Quant aux titulaires de diplômes d’Ecoles Supérieures de Commerces, d’aucuns estiment qu’un MBA pourrait bel et bien leur ouvrir de nouvelles portes. D’autres pensent toutefois que la formation MBA, surtout dans sa version généraliste, ne leur apporterait pas grand-chose par rapport à leur formation initiale : aucune double-compétence ne pourrait alors être mise en avant… à moins d’opter pour l’un des nombreux MBA spécialisés qui fleurissent à l’heure actuelle ! A chacun, en somme, de se forger son opinion.

Le MBA, pas encore féminisé

Si les concours d’entrée en MBA sont évidemment ouverts à tous, hommes et femmes ne s’y retrouvent pas, en termes d’effectifs, à égalité. A Grenoble Ecole de Management, par exemple, seuls 20% des participants au MBA seraient des femmes ! L’explication : les formations MBA intervenant après quelques années de vie professionnelle, les femmes sont alors absorbées par leur vie familiale.

C’est aux abords de la trentaine qu’elles seraient susceptibles d’aborder un MBA… c’est également à cet âge qu’elles deviennent mères de famille !

La formation en MBA est exigeante. L’éducation d’enfants l’est aussi. Difficile, alors, de satisfaire à ses 2 ambitions : professionnelle et privée. Le choix se fait souvent au détriment de la carrière… d’où ces disparités flagrantes dans nombre de MBA !

L’article MBA est apparu en premier sur COE sénegal.

Source : COE Sénégal

Laisser un commentaire

Recevez toutes les offres par mail

En Saisissant votre adresse E-mail, vous allez Recevoir GRATUITEMENT toutes les Offres par email.

Vous vous êtes inscris avec succès